9.0 Le Calendrier de YHVH (Rév. 28 novembre 2016)

Section précédente /   Plan du site    /   Accueil Section suivante

Au commencement, notre Père Créateur a créé en premier Son premier fils appelé la Parole (voir 6.1 La Parole et 4.2.2 Aux Commencements). Ensuite, notre Père Créateur a créé le temps et l'espace. D'ailleurs, la science reconnaît le concept de l'espace-temps comme un médium encore mystérieux dans lequel l'univers entier est contenu. Toutefois, c'est seulement au commencement des 7 jours de Genèse 1 que le temps a été compté dans le calendrier de YHVH, même sans le soleil dans le ciel (voir 4.3.2 Diagramme - Jours d'Adam).

 

Genèse 1:1 Au commencement, El créa les cieux et la terre. ... 5 El appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour.

 

Dans Genèse 1, les 3 premiers jours ont été comptés sans la lumière du soleil dans la 1ère semaine de création qui est la 1ère semaine de la 1ère année du calendrier de YHVH. Nous devons donc reconnaître l'existence d'un calendrier ou horloge céleste pour compter les 3 premiers jours (voir 9.05 Le Calendrier Céleste). À partir de la création des luminaires le 4ème jour, les jours ont ensuite été comptés et marqués avec le soleil qui est une horloge ajoutée à l'horloge céleste existante. Ni la 1ère semaine, ni le temps n'a été scindé par la création du soleil.

 

Le calendrier que notre Père Créateur a implanté pour compter le temps sera examiné ci-après avec ses composantes :

 

  1. les jours

  2. les semaines

  3. les mois

  4. les saisons

  5. les années

  6. les jubilés, etc.

 

Parmi les luminaires créés, le verset suivant du Livre des Jubilés, précise que le soleil est le grand signe qui détermine toutes les divisions du temps.

 

Genèse 1:14 El dit: Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue du ciel, pour séparer le jour d’avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années; ...

 

Jubilés 2: Et au 4ème jour, il créa le soleil et la lune et les étoiles et les plaça dans le firmament du ciel pour donner lumière sur la terre entière et dominer sur le jour et la nuit et séparer la lumière de la noirceur. Et El appointa le soleil pour être un grand signe sur les jours sur la terre et pour les repos et pour les mois et pour les fêtes et pour les années et pour les repos des années et pour les jubilés et pour toutes les saisons des années. Et cela divise la lumière de la noirceur pour la prospérité afin que toutes les choses qui poussent sur terre prospèrent et grandissent. Il créa ces 3 classes au 4ème jour.

 

D'après ce verset, la lune n'a aucune utilité pour déterminer les jours et les repos (sabbats hebdomadaires), contrairement au calendrier lunaire promu par le judaïsme moderne et leur interprétation particulière des Écrits Inspirés (Bible et autres livres anciens). Le canon des Écrits approuvé par les grandes associations religieuses donne principalement des dates pour l'observance des jours solennels et pour certains événements dans le calendrier de Père Créateur mais peu de détails pour sa structure précise sont trouvés sauf pour les suivants :

 

1) le jour est défini au coucher du soleil (voir 9.1)

2) le cycle de la semaine a 7 jours (voir 9.2)

3) il y a 12 mois dans l'année (voir 9.3)

4) le calendrier débute au temps des épis vert (voir 9.4)

5) le cycle des années est de 7 années (voir 9.5)

6) le cycle du jubilé est de 49 ans (voir 9.6)

 

Pour le reste, les traductions imparfaites et parfois imprécises du canon des Écrits approuvé par les grandes associations religieuses laissent le lecteur dans l'incertitude quant à la structure détaillée du calendrier annuel. Pour les mois, on trouve l'utilisation de termes généraux et du mot chodesh (02320), le plus souvent traduit par mois (200 fois) mais aussi traduit par nouvelle lune (20-26 fois) sans apparente raison. En particulier, ce terme nouvelle lune est responsable pour l'adoption de la conjonction lunaire comme la base mensuelle du calendrier de Père Créateur YHVH par certaines associations religieuses. Le calendrier lunaire païen babylonien a été promu par les juifs pharisiens après le sacrifice de Yahoushua. Le calendrier lunaire a été adopté par plusieurs associations dans les derniers jours, malgré que l'autorité des juifs pharisiens ait été rejetée par Yahoushua (voir 9.04 Sa Dissimulation). Le Livre des Jubilés révèle le calendrier de YHVH.

 

Jubilés 6 :Chacune avait 13 semaines de l’une à l’autre et [passait] leur mémorial de la 1e à la 2e et de la 2e à la 3e et de la 3e à la 4e, et tous les jours de l’ordonnance sont de 52 semaines de jours et [cela constitue] l’année au complet ; ceci est gravé et ordonné sur les tablettes célestes et il n’y a pas de négligence [à ce commandement] pour une seule année ou d’année en année. Une année de 364 jours Et toi, commande aux enfants d’Israël qu’ils observent les années conformément à ce décompte de 364 jours et [cela] constituera une année complète et ils ne décaleront pas son temps de ses jours et de ses fêtes, car toute chose s’accordera avec cela selon leur témoignage et ils ne négligeront aucun jour, ni ne décaleront aucune fête.

 

 

De toute évidence, le calendrier de YHVH et les Livres d'Hénoch et des Jubilés ont été dissimulés après la résurrection de Yahoushua, tout comme les véritables disciples du messie ont été persécutés, chassés et même tués. Ces livres sont généralement encore rejetés par le courant religieux dominant. Une prophétie est trouvée dans le Livre des Jubilés visant l'apostasie qui régnerait concernant la Vérité et concernant, particulièrement, le calendrier de YHVH.

 

Jubilés 6: Mais s’ils négligent et ne les observent pas suivant son ordonnance alors ils dérangeront leurs saisons en entier et les années seront décalées de leur [ordre] et ils négligeront leurs ordres. Et tous les enfants d’Israël oublieront et ne trouveront plus le chemin des années et oublieront les nouvelles lunes [jours intercalaires] et saisons et repos [sabbats] et ils iront faussement ainsi que tout l’ordre des années.

 

Car ils sont ceux qui feront assurément des observations de la lune, comment [elle] influe sur les saisons et vient d’année en année 10 jours plus tôt. Pour cette raison les années tomberont sur eux quand ils dérangeront [l’ordre] et feront du jour du témoignage un [jour] détestable et d’un jour de fête un jour impur et ils confondront les jours au complet, le sacré avec l’impur et le jour impur avec le sacré, car ils iront faussement pour les mois et les repos et les fêtes et les jubilés aussi.

 

 

On doit noter que le même terme traduit nouvelle lune est retrouvé dans le Livre des Jubilés mais où on y découvre un sens autre que la conjonction lunaire. De plus, l'apostasie des prophéties citées ci-dessus concernent aussi le jour de repos, c'est à dire le sabbat hebdomadaire du 7ème jour. Selon cette prophétie, même le sabbat du 7ème jour serait perdu et oublié par les enfants d'Israël (voir 10.1.1 Le Sabbat Retrouvé). Comment cela est-il possible?

 

En appliquant la séquence correcte selon les règles transmises par Hénoch, il devient possible d'établir la séquence précise des jours de ce calendrier avec leur correspondance dans le calendrier grégorien. Le présent ouvrage reflète cette récente révélation pour établir les dates des solennités de Père Créateur YHVH selon Son calendrier (voir 10.14 Dates des Solennités).

 

 

En contraste aux lois et traditions humaines et aux fêtes populaires mondaines, les solennités annuelles de notre Père Créateur doivent encore être observées aujourd'hui par Ses élus selon Son calendrier. C'est pourquoi il est important de connaître Son calendrier originel si on veut obéir au Père Créateur et Lui rendre honneur en observant Ses solennités annuelles.

 

Vous trouverez dans les sections suivantes, les divers éléments et définitions bibliques du calendrier du Père Créateur et comment compter le temps.

Section précédente              Haut de la page                  Section suivante